Des départs contraints à Air France sont envisagés
Des départs contraints à Air France sont envisagés © MaxPPP

Air France menace ce vendredi de mettre en œuvre son plan de restructuration si aucun accord n’est trouvé avec les syndicats. Au programme, départs contraints et réduction de la flotte.

La compagnie ne parvient pas à avancer sur son plan de restructuration Perform. Les discussions sont au point mort avec les pilotes et ont peu progressé avec les personnels navigants commerciaux et avec les personnels au sol.

Une réduction de la flotte

Ce vendredi, lors du comité central d'entreprise (CCE), la direction a exposé aux syndicats les grandes lignes de ce qui les attend en cas d'échec des négociations. S’il y n’y a pas d’accord, Air France envisage de réduire ses vols longs courriers de 10% d'ici 2017, "accompagnée d'une réduction de la flotte", estimée à "une dizaine d'avions au minimum" estime la direction.

Cette décision entrainerait une baisse de l'activité moyen-courrier et remettrait en cause le renouvellement de la flotte, avec notamment la remise en cause d’une commande de Boeing 787. Air France doit en principe prendre livraison de 13 B787 à partir de 2016, mais un report voire une annulation de cette commande n’est donc pas à exclure.

Départs contraints

Par ailleurs, en l’absence d’accord avec les syndicats, des "départs contraints pour l'ensemble des catégories de personnel", sont envisagés.

C'est la première fois qu'Air France agite la menace de départs contraints", assure Didier Fauverte, représentant CGT.

Air France, qui employait fin 2014 plus de 64.000 salariés, n'a pas précisé le nombre de licenciements envisagés. Depuis la grève de deux semaines des pilotes en septembre 2014,les discussions entre le SNPL (majoritaire) et la direction sont au point morts.

Derniers articles
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.