préavis de grève des pilotes d’air france du 15 au 22 septembre
préavis de grève des pilotes d’air france du 15 au 22 septembre © reuters

DOCUMENT | Selon la direction, la proportion de grévistes (entre 60 et 75 % des pilotes) reste stable ce jeudi, et près de 60 % des vols seront annulés, comme les jours précédents. Air France a envoyé une lettre à tous ses pilotes.

Au quatrième jçur de grève des pilotes d'Air France, la situation semble toujours bloquée. Il faut dire que pour l'instant, la direction n'a pas reculé sur la question du développement de Transavia, filiale low cost de la compagnie, à l'origine de cette grève. Les syndicats ne sont pas contre, mais pas "aux conditions proposées".

Hier mercredi, la direction a envoyé une lettre aux pilotes afin de les rassurer sur l'avenir de leur statut.

► ► ► France Inter s'est procuré ce document (PDF)

publié par olivier.benis

Seuls 40 % des vols ont été assurés ce mercredi, contre 50 % lundi dernier. Pour la première fois, des départs de vols long courriers ne sont pas assurés à Orly. À Toulouse et Lyon, 75 % des vols ont été supprimés, entre 40 et 50 % dans les aéroports de Rennes, Nantes et Brest. La situation devrait rester la même jeudi.

Pour Frédéric Gagey, PDG d'Air France, la grève des pilotes coûte de 10 à 15 millions d'euros par jour à la compagnie.

Manuel Valls réclame la fin du mouvement

Le Premier ministre, invité sur France Inter, a de son côté estimé que la grève devait prendre fin dès que possible, d'autant plus qu'elle n'est "pas comprise". Manuel Valls demande aux pilotes de "se mettre autour de la table".

Il faut arrêter cette grève qui pèse lourdement sur Air France, qui pèse aussi sur ses finances, qui pèse sur l'attractivité et l'image de notre pays. Je fais confiance aux uns et aux autres pour sortir le plus vite possible de ce conflit.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a de son côté critiqué ces mouvements qui "s'enlisent de cette façon sans raison explicable". Selon lui, Air France "doit trouver quelques concessions souhaitables mais on ne peut plus accepter qu'un pays soit bloqué par quelques-uns".

Sur Internet, la base dérape

Signe que le conflit s'envenime, la direction d'Air France a annoncé le dépôt d'une plainte suite à l'ouverture sur Facebook d'une page baptisée "Anti-Jaunes" et qui recensait les pilotes non grévistes de la compagnie. Une "intimidation", pour la compagnie, qui a obtenu la fermeture du compte par le réseau social mardi après-midi.

Le SNPL, syndicat majoritaire, s'est immédiatement désolidarisé de cette initiative tout en la "condamnant évidemment". Son président estime toutefois que c'est aussi une preuve que "la base commence à être incontrôlable".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.