Air France
Air France © CC Vin Crosbie

Le groupe Air France-KLM, a annoncé jeudi un bénéfice net de 480 millions d'euros au troisième trimestre. Mais pour la direction de la compagnie, la poursuite de la restructuration est toujours indispensable.

Le résultat d'exploitation frôle quant à lui les 900 millions d'euros, soit le meilleur niveau pour la période estivale (cruciale pour les transporteurs aériens) depuis la création du groupe en 2004.

Selon plusieurs syndicats de a nette embellie des résultats enregistré par Air France-KLM au troisième trimestre est le "fruit des efforts des salariés". Un résultat qui rend moins urgent la poursuite d'une négociation sur l'augmentation de la productivité.

Pour la direction d'Air France, Il ne faut pas arrêter le traitement d'un malade tant qu'il n'est pas guéri, sinon il retombe malade... Si le PDG du groupe a salué ces bons résultats, il a surtout souligné que :

Cette progression ne permet cependant ni de combler le différentiel de compétitivité avec les concurrents ni de disposer des moyens de financer la croissance du groupe.

Alexandre de Juniac a appelé à une "reprise rapide des négociations avec les organisations professionnelles" sur le très contesté plan de compétitivité et de croissance "Perform 2020".

Pierre-François Riolacci, directeur général adjoint en charge des Finances d'Air France-KLM, craint lui que ces bons résultats, empêchent la poursuite des réformes :

Il existe un risque que certains puissent utiliser cette situation meilleure pour dire: 'ce n'est pas le moment de demander des efforts plus importants'.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.