Appel à la grève à Air France lundi
Appel à la grève à Air France lundi © Reuters

Manuel Valls a apporté son soutien à la direction d'Air France ce matin. Le Premier ministre s'est rendu au siège de la compagnie à Roissy, après les violences d'hier. Deux dirigeants avaient été violemment pris à parti par des salariés après l'annonce du plan de restructuration.

"Toute la France est sous le choc des violences à Air France" a déclaré le Premier ministre

25 sec

Air France : Valls dénonce des agissements de voyous

Le reportage sur place à Roissy de Géraldine Hallot (avec Jean-Pierre Pernel) :

1 min

Manuel Valls condamne les violences à Air France

Manuel Valls en a appelé à la responsabilité des pilotes et du Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL). Il a estimé que chacun devait prendre ses responsabilités et devait être lucide sur la situation d'Air France. C'est l'avenir de la compagnie qui est en jeu selon lui

"Le gouvernement soutient Air France qui a besoin de relever des défis considérables"

Hier matin, la direction d'Air France a confirmé en Comité Central d'Entreprise son plan de restructuration prévoyant la suppression de 2 900 postes (1 700 personnels au sol, 900 hôtesses et stewarts et 300 pilotes) avec d'éventuels licenciements secs. Le CCE a été interrompu par une manifestation de salariés. Le DRH et le directeur général des longs courriers ont alors été pris à parti par des salariés en colère et les deux dirigeants sont partis en courant, chemises arrachées.

►►► ALLER PLUS LOIN | Air France, stopper l'escalade

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.