Le syndicat national de l'édition phonographique a dévoilé lundi ses chiffres des ventes de disques pour l'année 2019. Une fois encore, les artistes d'expression francophone s'en sortent bien : ils représentent 19 des 20 meilleures ventes.

Angèle a atteint la première place du classement des meilleures ventes 2019, avec son album "Brol"
Angèle a atteint la première place du classement des meilleures ventes 2019, avec son album "Brol" © AFP / David Himbert / Hans Lucas

Angèle en tête avec son album Brol, suivie par Nekfeu pour Les Étoiles vagabondes : expansion et Johnny Hallyday pour son album posthume et éponyme : voici le top 3 des ventes d’albums pour l’année 2019, dévoilé lundi par le Syndicat national de l’édition phonographique. Cette année encore, la musique francophone est particulièrement bien représentée : sur les 25 premières meilleures ventes de l’année, 24 sont des artistes français ou d’expression française. 

La seule exception internationale dans ce classement quasi 100% francophone est Lady Gaga, dont la bande-originale du film A Star is Born se classe septième meilleure vente de l’année. Et dans la suite du top 50, on ne trouve, en artistes internationaux, que le groupe Queen, Sting, Imagine Dragons, Ed Sheeran et Coldplay. Le classement confirme une tendance déjà établie en 2018 : l’an dernier, ce chiffre de 19 productions françaises ou francophones dans le top 20 était déjà en vigueur - l’album « ÷ » de Ed Sheeran était alors le seul non francophone à se hisser dans les sommets des classements. 

Nouveaux talents et artistes confirmés

Autre signe encourageant : la présence renforcée des nouveaux talents. Selon le Snep, sur les 200 meilleures ventes, on trouve 46 premiers albums : c’est le cas de ceux d’Angèle, du sosie vocal de Johnny Hallyday Jean-Baptiste Guégan (Puisque c’est écrit, 11e des ventes), de Clara Luciani (Sainte-Victoire, classé 21e) ou d’Eva Queen, star des réseaux sociaux chez les adolescents, dont le premier album Queen s’est classé 24e. 

Les indémodables ne sont pas en reste : outre Johnny, que l’on retrouve avec son disque posthume mais aussi avec les Vieilles Canailles live en 15e position, on trouve aussi dans les meilleures ventes Renaud (Les Mômes et les enfants d’abord, 17e place) et Alain Souchon (25e place pour Âme fifties), mais aussi, un peu plus loin, Patrick Bruel, Jean-Louis Aubert et Mylène Farmer. 

Le streaming toujours plus haut

En revanche, si l’on regarde du côté du seul streaming, le titre le plus écouté est anglophone : c’est le rappeur Lil Nas X, avec Old Town Road. Il est suivi par PNL et Angèle, avec respectivement "Au DD" et "Balance ton quoi". Le marché est en apparence dominé par le streaming, avec 71 millions d’écoutes en 2019 (soit une hausse de 24% par rapport à l’an dernier)... mais cette année, les règles ont changé, un équivalent vente correspondant à 1 500 écoutes premium. Sachant que plus de trois quarts des écoutes ont été faites via des comptes payants, le calcul nous permet d’obtenir un ordre de grandeur de 35 millions d’équivalents ventes

Ainsi, malgré tout, le chiffre du streaming supplante celui des ventes physiques et numériques, qui sont de 25,4 millions de ventes sur l’année - loin devant les ventes de vinyles, qui s’élèvent, elles, à un peu plus de 4 millions d’unités en 2019. 

Les ventes seront-elles mieux reflétées cette année lors de la prestigieuse cérémonie des Victoires de la Musique ? C’est possible, car le collège électoral sera cette année élargi à des membres non-issus du milieu de la musique et tirés au sort parmi des candidatures issues du public. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.