Areva et EDF proches d'un accord
Areva et EDF proches d'un accord © MaxPPP

Les deux groupes spécialisés dans l'énergie préparent un accord. EDF pourrait acquérir aux trois quarts Areva NP (Areva Nuclear Power), la branche chargée des réacteurs nucléaires. Mais ce n'est que le début d'une opération qui ne sera pas finalisée avant fin 2016.

L'an dernier, le groupe Areva a perdu 4,9 milliards d'euros. Il lui fallait donc trouver une solution et elle passe peut-être par un accord avec EDF. La société s'intéresse tout particulièrement à Areva NP, la branche spécialisée dans les réacteurs nucléaires. EDF pourrait acquérir 75% des ses parts pour plus de 2 milliards d'euros. C'est cet accord qui est discuté ce mercredi dans les conseils d'administration respectifs.

Un premier pas

Cette implication d'EDF pourrait se poursuivre dans d'autres secteurs du groupe Areva, comme la fourniture de combustible nucléaire et le traitement des déchets. Par ailleurs, le capital d'Areva NP pourrait également s'ouvrir, par la suite, à des capitaux étrangers, notamment hinois et japonais.

De son côté, l'Etat doit participer à la recapitalisation du groupe, dont il est actionnaire majoritaire (87%), mais on ne sait pas encore à quelle hauteur. L'Elysée assurait début juin qu'il renflouerait le groupe "à la hauteur nécessaire" tandis que le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron préfère attendre septembre et annonce qu'aucun chèque n'est sur la table pour le moment.

Quoi qu'il arrive, le rapprochement entre EDF et Areva ne pourra pas être effectif avant fin 2016. L'accord signé permettra à EDF d'avoir un accès complet aux comptes d'Areva avant de formuler une offre ferme d'ici octobre. Puis il faudra attendre l'aval des différentes autorités de la concurrence et de Bruxelles.

EDF au secours d'Areva
EDF au secours d'Areva © IDE
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.