Aucun des projets financés par Areva sur Uramin n'avait abouti
Aucun des projets financés par Areva sur Uramin n'avait abouti © MaxPPP

Six syndicats ont lancé un appel à la grève pour la sauvegarde de l'emploi, et espèrent une démonstration de force sur les sites industriels et au siège du groupe, à La Défense. Areva prévoit 3 000 à 4 000 suppressions de postes en France.

Pendant 24 heures, les salariés sont appelés à cesser le travail pour "la sauvegarde de l'emploi, des conditions de travail et des garanties collectives". Tous les sites d'Areva devraient tourner au ralenti : barrages filtrants à l'entrée des sites industriels, mais aussi manifestation devant le siège parisien du quartier d'affaires de La Défense.

Cinq milliards de pertes, jusqu'à 6 000 emplois menacés

Mais pourquoi une telle colère ? "On est tous fâché", explique Pascal Evariste, coordinateur CGT. "Il n'y a aucune remise en cause du management, de l'organisation, aucune réflexion lancée sur le projet industriel. Par contre, les salariés vont déguster, ça c'est bien en cours ". Les syndicats reprochent au projet de transformation de l'entreprise, en difficulté économique (elle a enregistré cinq milliards d'euros de pertes en 2014), de se décider dans de mauvaises conditions.

► ► ► LIRE AUSSI | Rien ne va plus chez Areva

Le groupe nucléaire a engagé un large plan d'économies : un milliard d'euros jusqu'en 2017, avec à la clé la suppression probable de 6 000 postes à travers le monde .

"Grosso modoon revient sur 15 ans de dialogue social à l'intérieur de l'entreprise , tout est touché", assure Pascal Evariste. "Le temps de travail des cadres, les RTT, les salaires et les embauches qui seront gelées". La CFDT reproche elle à la direction de placer "la question de la stratégie" derrière celle de l'emploi.

De son côté, la direction se veut rassurante : "Le dialogue social se poursuit, dans cette période cruciale pour la transformation de l'entreprise". Elle doit recevoir à nouveau les syndicats les 9 et 10 juin.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.