l'effectif du site psa d'aulnay serait réduit d'un tiers fin juillet
l'effectif du site psa d'aulnay serait réduit d'un tiers fin juillet © reuters

Fin juin, les syndicats estimaient que d'ici la fin juillet, un tiers des effectifs auraient quitté le site d'Aulnay-sous-Bois, dont PSA a annoncé la fermeture totale.

Sur les 3000 salariés du site, un millier d'entre eux restent encore sans perspectives de reclassement.

A Rennes-La Janais, autre site de PSA, 600 personnes sont reclassées ou en voie de reclassement sur 1.400 départs prévus par le plan social d'ici fin 2013.

Le directeur des ressources humaines estim

Le plan social avance bien à Aulnay-sous-Bois.

Les explications de Frédérique Daurelle

L'usine d'Aulnay-sous-Bois est déjà pratiquement à l'arrête raisons des formations, rendez-vous et réunions organisées pour les ouvriers du site. De janvier à mai, une grève avait totalement paralysé la production de l'usine. Direction et syndicats français se rencontrent chaque semaine depuis la fin mai sur le "nouveau contrat social" que PSA aimerait voir adopté à l'automne pour améliorer sa compétitivité dans l'Hexagone, sur le modèle de l'accord conclu chez Renault en mars. Les négociations, qui ont porté jusqu'ici sur l'évolution des métiers, la mobilité et la gestion des fins de carrière pour les salariés les plus âgés, reprendront en septembre avec au menu les sujets les plus sensibles: la flexibilité et la durée du travail, ou encore les salaires.
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.