les hausses du prix du tabac en france auraient fait chuter leur volume de ventes de près de 5% en 2012
les hausses du prix du tabac en france auraient fait chuter leur volume de ventes de près de 5% en 2012 © reuters
Les ventes de cigarettes ont chuté de 4,9% en volume en 2012, en raison des hausses régulières de leur prix de vente, annoncent Les Echos dans leur édition de mardi en indiquant que ce recul représente 2,6 milliards de cigarettes en moins vendues l'année dernière. Ce repli s'est accéléré à la suite de l'augmentation de 40 centimes du prix des paquets de cigarettes en octobre 2012, poursuit le journal. Les volumes vendus avaient en effet accusé une baisse de seulement environ 3% au premier semestre. Une prochaine augmentation des prix des cigarettes est attendue pour le mois de juillet. Mariesol Touraine en a fait l'annonce en décembre dernier. Les Echos notent que les ventes de tabac à rouler ont bondi de 6,4% en volume en 2012, ce qui n'a pas empêché les volumes globaux de tabac vendu sur l'année de reculer d'un peu plus de 3,3%. S'il y a donc recul du volume de tabac vendi, ça n'a pas empêché le marché de poursuivre sa progression en valeur en 2012, grâce à une hausse des prix de 6% par an, ce qui aura pour conséquence que les recette fiscales devraient continuer d'augmenter, tout en étant légèrement inférieures aux prévisions gouvernementales, selon le journal. Pour le président de la Confédération des Buralistes, invité d’RTL ce matin, si les ventes de tabac en France sont en baisse, "le marché parallèle ne cesse d’augmenter**".** Pascal Montredon dénonce les hausses des cigarettes en France, alors que **"** les pays qui nous entourent vendent le tabac moins cher**",** ce qui cause selon lui des achats transfrontaliers, par internet et même l’embellie des réseaux mafieux. La confédération des buralistes estime que **"** 20% de la consommation échappe à tout contrôle**"** . Dans un récent rapport, la Cour des comptes prônait la refonte de la politique antitabac en France et recommandait d'augmenter les prix de façon "suffisamment marquée pour provoquer (...) une baisse effective et durable de la consommation" de tabac.
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.