[scald=79541:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - La consommation des ménages français en biens a baissé de 0,1% en novembre après avoir augmenté d'autant en octobre, les achats d'habillement et les dépenses en énergie reculant, selon les statistiques publiées mercredi par l'Insee.

Douze économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,3%, leurs estimations allant de -0,3% à +0,6%. Le chiffre d'octobre a été relevé à +0,1% par l'Insee qui avait auparavant annoncé une stabilité.

Les dépenses en biens durables ont augmenté de 1,5% en novembre, après une baisse de 0,3% en octobre.

Selon l'Insee, "cette hausse est imputable au rebond des achats d'automobiles (+3,2% après -1,1% en octobre), dans le marché du neuf comme dans celui de l'occasion". Les dépenses d'équipement du logement se sont repliées (-0,5% après +0,9%).

Les achats de textile-cuir ont baissé de 2,1% après une hausse de 3,7% en octobre.

Les dépenses de consommation en autres bien fabriqués ont légèrement diminuées (-0,5% après +1,0% en octobre).

Avec une température plus élevée que les normales saisonnières en novembre, la consommation en énergie a de nouveau reculé (-0,8% après -1,1 % en octobre), la baisse portant notamment sur les dépenses en électricité et en fioul.

Jean-Baptiste Vey, édité par Dominique Rodriguez

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.