À une semaine de Noël, zoom sur ces cinq jouets indémodables que des générations d'enfants ont découvert sous le sapin le 25 décembre... et qui se vendent toujours autant.

Billes, Kaplas, arbre magique, Playmobil et Lego : les cinq cadeaux incontournables qui continuent à faire un carton depuis des générations
Billes, Kaplas, arbre magique, Playmobil et Lego : les cinq cadeaux incontournables qui continuent à faire un carton depuis des générations © Getty / Aleksandar Nakic

Ce sont des jouets cultes,ceux qui font retomber en enfance les plus grands à l'instant où ils y rejouent, et qui font toujours autant rêver leurs propres enfants. La puce sauteuse, le ressort qui descend les escaliers, le petit cycliste avec lequel on joue sur la plage ou sur la terrasse : chaque année, certains jouets indémodables font un carton sous le sapin.

Les billes, l'indispensable de la cour de récré

Les enfants jouent aux billes à l'école depuis des générations.
Les enfants jouent aux billes à l'école depuis des générations. © Maxppp /

Qui n'a pas joué avec ses copains aux billes dans la cour de récré ? On s'amuse avec des billes depuis l'époque de la Grèce antique, et le plus amusant, c'est de les collectionner : "La bille, c’est une façon pour les enfants de se sociabiliser, d’avoir des trésors, d’être dans le plaisir de ses premières collections", raconte Madeleine Denis, gérante de la boutique 'Si tu veux', galerie Gallienne à Paris.

Depuis quelques semaines, elle vend des billes par poignées, et reçoit des listes du Père Noël : "La petite liste qu’on m’a amenée c’est : '12 billes algues en vert et en bleu, un boulard tourbillon, des billes forme poisson bleu'. C’est fabuleux, quand on m’amène ça, je suis dans un bonheur total !", sourit Madeleine.

C'était plutôt un jeu de garçons, je me souviens de compétitions de billes qui étaient incroyables, où les garçons avaient des sacs de sport remplis de billes.

Parmi ses clients, Lucille prévoit d'en offrir à ses enfants : "Mes enfants jouent toujours aux billes à l’école, ils se racontent encore entre eux 'T’as vu ma bille ?' Quand j'avais 10 ans, je me souviens d’une fois où un sac de sport s’est crevé en classe, et où toutes les billes sont parties dans toute la classe. L’institutrice a fait tout ramasser, et l’histoire des billes a été close pour la saison !"

Les Kapla, de petites planches en bois qui occupent des heures

Ce jeu de construction permet aux enfants de développer leur créativité et leur imaginaire
Ce jeu de construction permet aux enfants de développer leur créativité et leur imaginaire © AFP / REMY GABALDA

Ce jeu de construction à base de petites plaquettes de bois date de 1987. Le but ? Superposer ces planchettes les unes sur les autres pour faire apparaître des constructions imaginaires. "Ce sont les plus grands pédagogues qui ont inventé ces jeux, justement pour montrer que de simples petites baguettes de bois ou des petits carrés faisaient faire des mathématiques aux enfants", explique Madeleine Denis.

Avec les Kapla, on peut construire un château fort, un petit village en bois, ou encore une voiture : on peut voir les édifices se monter... en espérant éviter la chute.

Les Playmobil, madeleine de Proust des parents

Des centaines de figures du célèbre Playmobil existent aujourd'hui, pour tous les goûts
Des centaines de figures du célèbre Playmobil existent aujourd'hui, pour tous les goûts © AFP / LEON NEAL

"Playmobil, en avant les histoires !", disait la pub, restée dans toutes les têtes pour des générations d'enfants. Jouet allemand datant de 1974, le Playmobil a fait un retour en force dans les magasins de jouets, jusqu'à devenir indétrônable depuis 2016. Ces petites figurines articulées plaisent toujours car elles ont su traverser les époques.

Dès leur création, trois univers existaient : la vie de chantier, les Amérindiens et le Moyen-Âge. Puis les cow-boys sont arrivés, accompagnés des premières figurines féminines. Depuis, les Playmobil se comptent par centaines, des pirates aux agents secrets en passant par les princesses et policiers. Les franchises ont aussi tiré leur épingle du jeu, comme le film "Dragons", ou encore les sagas "Harry Potter" ou "Star Wars". Filles et garçons ont de quoi faire leur choix, et il y en a également pour tous les budgets, ce qui est un avantage lorsqu’arrivent les fêtes de fin d’année.

Les Lego, quasiment 90 ans d'histoire

Les jeux de construction, comme les Lego, s'arrachent dans les Lego store, chaîne de magasins qui s'est créé avec le succès du jeu
Les jeux de construction, comme les Lego, s'arrachent dans les Lego store, chaîne de magasins qui s'est créé avec le succès du jeu © AFP / Cooper Neill

Prenez un traditionnel Lego. Ajoutez-lui la licence d’une saga planétaire : Harry Potter. Vous obtenez un retour en force du jeu à l'approche des fêtes. Inventé par un Danois en 1932, le Lego est devenu tellement culte que les adultes aussi collectionnent les petites briques en plastique que l'on assemble pour créer une construction.

Comme le Playmobil, le Lego a su s'adapter au fil des années. Alors que les années 60 et 70 proposaient essentiellement des sets sur le thème de la ville, dans les années 80, les fabricants ont commencé à commercialiser des Lego sur les thèmes de l'Espace, le Moyen-Âge, les Lego Technic, les trains... Depuis, des jeux vidéo, et même des films ont vu le jour. L'activité du fabricant de briques à empiler a été dopée par le succès de "La grande aventure Lego", film sorti en 2014.

L'arbre magique, une merveille pour les tout-petits

"L’arbre magique, c'est un arbre, avec à l'intérieur une maison et des personnages dedans", explique Anne, qui en a acheté un pour l'offrir à son fils. "J’y ai énormément joué étant petite. C’était l’un de mes premiers achats". 

Créé en 1978, tous les enfants de cette génération ont au moins une fois joué avec l'arbre magique des Klorofil. Une maison dans un arbre, ça fait rêver tous les enfants. Aujourd'hui, le jouet a été réadapté : quand votre enfant appuie sur le dessus, l'arbre fait "pop" et s'ouvre pour dévoiler son intérieur. Pour l'instant, le fils d'Anne n'y joue pas, mais elle assume : "C’est pour moi, c'est un petit plaisir qu’il l’ait dans sa chambre. Je l’adore !"

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.