L'offensive de Bouygues sur le marché de l'internet fixe
L'offensive de Bouygues sur le marché de l'internet fixe © MaxPPP / Julien Muguet

Bouygues Telecom s'apprête à dévoiler sa nouvelle stratégie, après l'échec d'une fusion avec SFR. Le groupe devrait supprimer au passage au moins un millier de postes sur les 9.000 actuels. De quoi réaliser 300 millions d'euros d'économies par an.

Cette nouvelle stratégie doit être dévoilée lors d'un comité central d'entreprise, ce mercredi à Issy-les-Moulineaux. Les salariés devraient également découvrir à cette occasion quelles seront les activités les plus touchées par ces suppressions de postes.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Quand Bouygues se plaçait pour racheter SFR

La nouvelle stratégie "est très attendue par les salariés et par les concurrents aussi", explique Bernard Allain, délégué central FO, qui s'attend à une "stratégie très agressive qui va entraîner forcément une refonte importante". "Nous n'avons pas encore le nombre des suppressions de postes, mais on s'attend tous à un chiffre autour de 1.000", affirme le syndicaliste.

Jusqu'à 2.000 suppressions de postes ?

Azzam Ahdab, délégué central CFDT, estime de son côté qu'il y aura bien entre 1.500 à 2.000 suppressions de postes et relève "une incompréhension totale des salariés" de la stratégie de l'opérateur.

Les marchés vont également scruter de près les annonces du groupe ce mercredi. Pour Alexandre Latridès, analyste financier chez Oddo Securities :

Il est nécessaire pour Bouygues de se réinventer... ou de se rendre !

Depuis l'arrivée de Free sur le marché des Telecoms, en 2012, Bouygues Telecom aurait ainsi perdu 200.000 abonnés.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.