Il s'agit d'un budget de rigueur, même si l'exécutif peine à prononcer ce mot. Ce budget prévoit 30 milliards d'économies grâce à des recettes supplémentaires, c'est à dire des impôts en plus et des dépenses en moins afin de ramener le déficit du pays à 3% du PIB malgré une croissance en berne. Bruce de Galzain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.