la partie recettes du budget adoptée en commission
la partie recettes du budget adoptée en commission © reuters

Il arrive à l'Assemblée. Le budget 2014 doit être étudié par les députés à partir de ce mardi. Avec lui: les polémiques et le ras-le-bol fiscal débarquent dans l'hemicycle.

Pour ce deuxième projet de loi de finances du quinquennat Hollande, la France doit trouver 18 milliards d'euros, dont 80% par des économies, pour ramener en 2014, le déficit public à 3,6% du produit intérieur brut comme promis à Bruxelles.

Ce projet de budget profite plus aux entreprises qu'aux ménages, ce qui ne laisse pas de susciter le malaise de la majorité.

Certains mettent en garde le gouvernement, les explications de Delphine Simon

A droite, le président UMP de la commission des Finances, Gilles Carrez, a présenté avec d'autres élus de son parti un contre-budget: 15 propositions pour réaliser cinq milliards d'euros d'économies et donc diminuer d'autant les hausses d'impôts prévues par le gouvernement.

Selon Gilles Carrez:

La pause fiscale socialiste est un mirage qui s'éloigne d'année en année

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.