Le Projet de Loi de Finance Rectificatif prévoit 7,2 milliards d'euros d'impôts et 1 milliard et demi de réduction de dépenses dans les ministères pour les six mois qui viennent. Les plus riches ne sont pas les seuls concernés. Bruce de Galzain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.