Même les frais de tenue de compte qui avaient bondi il y a un an de 15% ont baissé
Même les frais de tenue de compte qui avaient bondi il y a un an de 15% ont baissé © MaxPPP

EXCLU FRANCE INTER | France Inter vous révèle en avant-première le rapport 2015 de l'Observatoire des tarifs bancaires. Alors que les études ont tendance à se multiplier et que certaines annoncent des explosions de tarifs, l'Observatoire lui étudie en détail dans 120 banques qui représentent 98% de comptes de particuliers les différents services standards proposés aux clients. Pour sa 4ème édition - c'est une première - le rapport révèle que les tarifs de ces services standards n'ont pas augmenté. Certains ont même… baissé.

Jamais une telle stabilité n'avait été constatée d'une année sur l'autre depuis le début des travaux de l'Observatoire des tarifs bancaires en 2010. L’Observatoire est composé d'association de consommateurs et d'experts de la Banque de France ou de l'Insee qui prennent en compte plus de 90% des opérations courantes des clients.

Les tarifs des commissions d'intervention restent stables

Au terme du rapport, on s’apercevra que même les frais de tenue de compte qui avaient bondi il y a un an de 15% ont baissé. Un bémol tout de même : de plus en plus de banques font payer ce service. Hors ce point, tous les services standards, les cartes de paiement, les virements, les commissions d'intervention restent stables.

Loi bancaire et concurrence des banques en ligne

Au ministère des Finances - à qui l'Observatoire a remis son rapport - on avance deux explications. La première tient à l’application de la loi bancaire qui oblige les banques à plafonner les commissions d'intervention. Une loi qui a par ailleurs institué les offres spécifiques pour les publics fragiles, diminuant par là le tarif moyen de 11%. La seconde explication tient à la concurrence nouvelle des banques en ligne qui génèrent moins de frais que les banques traditionnelles, ces dernières pouvant donc se permettre d'avoir des tarifs avantageux, tirant ainsi les prix vers le bas.

Rapport de l'observatoire des tarifs bancaires from France Inter

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.