Des rafales en vol
Des rafales en vol © Radio France

La France a signé lundi après-midi au Caire le premier contrat d'exportation pour 24 Rafale. Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation, a paraphé le contrat au palais présidentiel sous les yeux du chef de l'Etat égyptien al-Sissi et de Jean-Yves Le Drian.

Le contrat avec l'Egypte, d'un montant de 5,2 milliards d'euros, porte sur la vente de 24 avions Rafale fabriqués par Dassault Aviation, une frégate multimission FREMM ainsi que des missiles.

Une signature qui représente une consécration pour ce fleuron aéronautique français. Mais cette vente marque aussi le soutien de Paris au président égyptien en pleine attaque des positions du groupe terroriste Etat islamique en Libye, quelques heures après la revendication par cette organisation jihadiste de la décapitation de 21 chrétiens coptes égyptiens, kidnappés en janvier.

Pour Jean-Yves Le Drian :

Nos deux pays mènent un combat commun contre le terrorisme.

Les explications, au Caire, de Vanessa Descouraux

Les Emirats arabes unis, alliés du président Al Sissi, ont de leur côté annoncé qu'ils "mettraient toutes leurs capacités au service des efforts de l'Egypte pour éradiquer le terrorisme et la violence qui touche ses citoyens".

La vente des 24 Rafale, qui intervient après une négociations menée au pas de course, marque le souhait du Caire de diversifier ses sources d'armements et de s'affranchir de la tutelle américaine, dont elle était très dépendante jusque-là, avec 220 avions F16 au rayon d'action moins grands que celui du Rafale.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.