A deux mois de la présidentielle, l’ONG ONE lance « Cap ou pas Cap », une grande campagne de mobilisation citoyenne pour interpeller les candidats sur leur plan pour l'Afrique.

ONE lance sa campagne en faveur de l'Afrique pour les candidats à la présidentielle
ONE lance sa campagne en faveur de l'Afrique pour les candidats à la présidentielle © Reuters / Camille Lepage

Parmi les sujets absents de la campagne pour la présidentielle : le devenir de la planète et la prise en compte de son prochain au delà des frontières.

Dans une campagne lancée ce mercredi, l'ONG "One" appelle les candidats à présenter un plan pour l'Afrique. Un continent qui manque de tout et dont personne ne parle. La France, de par sa position dans le monde a pourtant son mot à dire.

One demande donc aux candidats à la présidentielle de s'intéresser à autre chose qu'à la France. En se rendant sur le site de One, il est possible d'interpeller directement chaque candidat, en lui envoyant un message.

►►► VOIR | La vidéo de campagne Cap ou pas cap?

Au Mali, le risque de mourir lors d'un accouchement est 70 fois plus élevé que chez nous. Quant au Nigéria, 13 millions d'enfants, soit l'équivalent de l'Ile de France n'ont pas la possibilité d'aller à l'école. C'est LA réalité rappelée dans une vidéo par Romy, une fillette de 8 ans aux candidats français. En 2050, Romy aura 40 ans. D'ici là, la population africaine aura doublé, ses problèmes aussi auront décuplé si rien n'est fait. Pour la directrice de "One", Frederieke Röder, on ne peut pas faire comme si tout cela n'existait pas.

Surtout pour l'ONG, l'Afrique sera demain l'épicentre des défis économiques et sociaux. Alors que la France consacre à son développement moins de 0,7 % de sa richesse nationale. C'est trop peu, au regard de ce que fait déjà notamment l'Allemagne.

Les candidats seront-ils réactifs?

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.