Mais que sont donc ces ETI dont l’économie française a tant besoin ? A l'heure où Bpifrance dresse un bilan de son "Accélérateur" destiné à faire grandir les PME, décryptage.

Une rencontre d'entrepreneurs organisée par Bpifrance à Paris en mai dernier. La banque publique d'investissement est en pointe dans le soutien aux PME en développement.
Une rencontre d'entrepreneurs organisée par Bpifrance à Paris en mai dernier. La banque publique d'investissement est en pointe dans le soutien aux PME en développement. © AFP / ERIC PIERMONT

Le chaînon manquant

Une ETI est une entreprise de taille intermédiaire. Plus grosse qu’une TPE/PME, mais plus petite q’une grande entreprise, elle emploie entre 250 et 5000 personnes et réalise moins de 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel. On dénombre quelque 5000 ETI implantées partout en France, bien moins qu’en Allemagne (12600, on les appelle "Mittelstand") ou en Royaume-Uni (10500), pays à la croissance économique supérieure et au taux de chômage plus faible.

Un Graal économique

Bpifrance, la banque publique d'investissement, estime que les entreprises de taille intermédiaire contribuent, directement ou indirectement (un emploi dans une ETI engendre en moyenne 3,5 emplois indirects, dit Bpifrance) à 40% du PIB. Elles emploient 1 actif sur 4 en France, soit plus de 3 millions de personnes. Principalement nichées dans l’industrie et les services, elles sont à l’origine des deux tiers des exportations du pays. Plus d’ETI, c’est donc potentiellement plus de richesse et plus d’emploi.

Un plafond de verre

Une entreprise de taille intermédiaire a d’abord été une petite ou moyenne entreprise. Mais en France, grandir semble être difficile. Parmi les raisons possibles, le Rapport public sur le développement des entreprises de taille intermédiaire pointe notamment les difficultés de financement, une insuffisance de présence à l’étranger ou la complexité du système administratif ("sa propension à générer des effets de seuil, sa fiscalité peu favorable à la prise de risque…").

Une ambition nationale

Comment favoriser la mue des jeunes pousses ? Comment transformer des PME en ETI ? Depuis la publication du texte de loi qui définit ces entreprises, des initiatives privées et publiques ont été prises pour favoriser l’émergence des ETI, pour renforcer leur contribution à l’économie française. Accélérateur PME, qui émane de Bpifrance, annonce avoir fait émerger 20 ETI sur les 60 entreprises accompagnées pendant deux ans.

ÉCOUTEZ | Clara Lecocq-Réale revient sur l'histoire de TalentSoft, une PME devenue ETI

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.