Salon de l'agriculture : François Hollande face à la colère des agriculteurs
Salon de l'agriculture : François Hollande face à la colère des agriculteurs © MaxPPP

La baisse des cotisations sociales, annoncée en grande pompe par le Premier ministre pour tenter de calmer la colère des agriculteurs, va-t-elle être efficace ? Deux semaines après, les modalités de la mesure sont encore floues, et son intérêt incertain.

Le gouvernement avait décidé de baisser de sept points les cotisations sociales des agriculteurs, et d'offrir à ceux qui sont le plus en difficulté une année blanche , toujours en terme de cotisations sociales. Le président de la MSA, la sécurité sociale des agriculteurs, actuellement sur le stand de la MSA au Salon de l'Agriculture porte de Versailles à Paris, n'est pas totalement convaincu.

Écoutez le reportage sur place de Manuel Ruffez

Quand il parle des difficultés des agriculteurs, Pascal Cormery connait le sujet : éleveur en Touraine, son exploitation est dans le rouge pour la première fois depuis plus de 20 ans. Pour lui, ces cotisations en moins, c'est une mesure à long terme pour retrouver de la compétitivité, mais dans l'immédiat ça ne change pas grand chose .

Lorsqu'on a des revenus négatifs, 7 % de quasiment zéro, ça fait toujours zéro . Donc c'est une mesure très intéressante, mais elle ne permet pas de résoudre la crise actuelle.

L'année blanche, utile bien sûr pour Pascal Cormery, mais attention, ce n'est qu'un report.En fin d'année 2016, 2017 ou 2018, il faudra payer malgré tout.

En terme de logistique, la MSA va devoir redoubler d'effort. Il faut dire que les annonces ont été faites alors que les appels à cotisations étaient déjà lancés . "Les gens entendent une déclaration ministérielle, et le même jour ils reçoivent l'appel à cotisations. Donc tout le monde ne comprend pas !"

La MSA va donc se retrouver avec une baisse d'environ 700 millions d'euros de cotisations, qui sera prise en charge, affirme Pascal Cormery, par le régime général de l'assurance maladie.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.