Le chômage en baisse ?
Le chômage en baisse ? © Bruno LEVESQUE / Bruno LEVESQUE

Suspense : le gouvernement a encore un mois pour tenir sa promesse d'inversion de la courbe du chômage. Ce soir, à 18h, les chiffres du mois de novembre seront connus après une première baisse en octobre, une baisse due en partie aux contrats aidés.

Fin octobre, il y avait 3, 27 millions de demandeurs d'emploi sans activité (catégorie A) en métropole, soit une baisse de 20 500, après une hausse quasi ininterrompue depuis avril 2011. Ce léger mieux enregistré sur le marché de l'emploi ne tient qu'à une chose, les contrats aidés : contrats uniques d'insertion, contrats de génération, emplois d'avenir ou encore emplois francs qui expliquent une baisse enregistrée pour les jeunes de moins de 26 ans depuis maintenant six mois, un procédé revendiqué par le gouvernement, mais qui n'a pas fait les preuves de son efficacité à long terme.

Le Medef, l'organisation patronale, dénonce à chaque occasion le recours à ces emplois aidés, un choix à court terme qui trop rarement, conduit à une qualification et à un métier disent les patrons. L'opposition, l'UMP, n'est pas en reste, qui juge contre-productif ces dispositifs. Et pourtant, tous les gouvernements, de gauche et de droite, y ont eu recours.

Mais c'est surtout la Cour des comptes qui régulièrement conteste l'efficacité de ces contrats subventionnés, n'hésitant pas à qualifier le résultat de "médiocre". Explication : le secteur non-marchand, associations, collectivités ou entreprises publiques, est le principal bénéficiaire de ces contrats. Or, dans le privé, 70 % des personnes de moins de 26 ans passées en contrat-aidé occupe toujours un emploi six mois après le fin du contrat, dans le secteur non-marchand, c'est le cas de moins d'une personne sur deux. Notamment parce que associations et collectivités ont moins de moyens, et préférent enchaîner les contrats aidés. Voilà pour le constat. L'autre réalité, c'est que les contrats aidés restent l'un des seuls moyens de faire baisser le chômage, quand il n'y a pas, ou si peu, de croissance.

► ► ► ALLER PLUS LOIN | Tout comprendre sur le chômage

Le chômage en baisse ?
Le chômage en baisse ? © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.