Chômage : les organisations syndicales reçues par  Manuel Valls
Chômage : les organisations syndicales reçues par Manuel Valls © MaxPPP/Vincent Isore/IP3

Manuel Valls a commencé à consulter lundi à Matignon les principaux leaders syndicaux et patronaux sur le plan d'urgence pour l'emploi que détaillera François Hollande le 18 janvier.Un plan que le patronat a tenté influencer en lançant dimanche son appe.

Les chefs d'entreprise demandent une "loi d'urgence" pour relancer l'économie de la France au travers de cinq mesures-clef, selon eux, à commencer par la mise en place du contrat de travail qu'ils appellent "contrat de travail agile" censé faciliter les ruptures de contrat.

"Etat d'urgence économique et social"

Lors de ses voeux télévisés du 31 décembre, le président a annoncé un plan d'urgence contre le chômage et a levé le voile sur plusieurs mesures : 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs, une nouvelle prime à l'embauche pour les PME et un "effort" pour l'apprentissage, face à un chômage en perpétuelle hausse (3,57 millions de chômeurs en métropole à fin novembre). Des mesures qui font partie de l'"état d'urgence économique et social" décrété par François Hollande à cette occasion.

Des annonces "floues" aux yeux des partenaires sociaux, qui attendaient justement des éclaircissements du Premier ministre qui a reçu, tout à tour ce lundi matin, les trois principales organisations patronales - Medef, CGPME et UPA - et les cinq syndicats représentatifs - CGT, CFDT, FO, CFE-CGC et CFTC.

Des éclaircissements "obscurcis par les demandes patronales... A Matignon, Maxime Debs

Mots-clés :

Derniers articles


Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.