Depuis deux ans, le taux de chômage augmente. La hausse du mois d'avril est la plus importante depuis quatre ans. François Hollande est toujours convaincu qu'il pourra inverser la courbe d'ici la fin de l'année.

L'analyse de Véronique Julia

__ **3 264 400 demandeurs d'emploi sans activité** , c'est la conséquence majeure de la période de récession que traverse la France. Alors, ce mois d'avril, c'est **1 326 chômeurs de plus par jour** en catégorie A, des personnes n'ayant pas travaillé au cours du mois. Depuis deux ans, les chômeurs de cette catégorie sont tous les mois plus nombreux. Fin mars, le pic historique de 1997 a été dépassé. **En un an, le taux de chômage augmente de 12,5%** . Les régions les plus touchées sont les Pays-de-la-Loire, la Champagne-Ardenne et la Bretagne qui enregistrent des hausses supérieures à 15,5%. Pôle emploi recense désormais **5,09 millions de demandeurs d'emploi** toute catégorie confondue, 62 100 de plus qu'en mars, la plus forte augmentation depuis avril 2009. Comme chaque mois, **les moins de 25 ans et les plus de 50 ans sont les catégories d'âge les plus touchées.** _Les jeunes non-qualifiés sont les plus touchés_
Les prévisions de l'Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) et de l'Unédic ne prévoit pas de retournement de situation. Et pourtant ... François Hollande croit pouvoir inverser la courbe du chômage avant la fin de l'année. Le commentaire du chef de l'Etat : > Ces chiffres viennent, hélas, confirmer une tendance (...) depuis cinq ans et de manière plus forte depuis deux ans". Réaction d'un des chefs de l'opposition, Jean-François Copé : > François Hollande est responsable de la situation: responsable et coupable.
Dossier_lien_chomage
Dossier_lien_chomage © Radio France
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.