Les jeunes sont plus habitués au gaming et à Snapchat qu'à la recherche méthodique d'un emploi sur internet. Le ministère du Travail met en ligne Clicnjob pour les y aider.

WeTechCare, capture d'écran
WeTechCare, capture d'écran © WeTechCare

Le constat est simple : deux millions de jeunes connaissent aujourd'hui d'importantes difficultés d'insertion professionnelle et si beaucoup d'entre eux sont très éloignés de l'emploi, ils le sont aussi des outils numériques qui sont aujourd'hui indispensables dans la recherche d'un travail.

Il existe désormais un site pédagogique pour ces jeunes "clicnjob", et pour les professionnels qui s'occupent d'eux, un site développé par l'association WeTechCare spécialisée dans la lutte contre l'exclusion numérique, et soutenu par le ministère du travail, avec l'objectif d'aider un million de personnes en cinq ans.

Le site clicnjob.fr est un outil gratuit visant notamment à accompagner les bénéficiaires de la garantie jeunes, dispositif destiné aux moins de 25 ans qui ne sont ni en emploi, ni en formation ou en études, et sont suivis pour la plupart par les missions locales.

"Même s'ils sont nés dans les années 1990, ils ne sont pas toujours aussi familiers du numérique qu'on pourrait le penser, ou ont parfois des difficultés à accéder aux outils numériques", selon la ministre du Travail Myriam El Khomri. Parfois sans adresse mail, les jeunes sont plus compétents dans des contextes plus récréatifs ou ludiques. Des domaines que le monde professionnel pratique peu.

Un site fait, avec, par et pour les jeunes

Ceux qui ne sont pas familiers avec le numérique. Ils connaissent souvent l'univers du jeu, celui des réseaux sociaux, mais au delà de cela, ils n'ont pas les savoirs suffisants. La nouvelle plateforme, déjà testée par 1.500 jeunes dans une vingtaine de structures d'insertion, présente une interface simple, où le jeune peut être mis en situation au travers notamment de petites vidéos : aide au CV, à l'entretien d'embauche, à se constituer un réseau, quiz divers...

Dans la mission locale proche de chez lui, Darao Diop, 20 ans, sans emploi, a pu le tester. : "J’ai visité leur site, ça m’a donné des informations utiles, ça m’a aidé à mieux m’exprimer, et c’était facile à utiliser, ils te guide, tu n’as pas de soucis."

Clicnjob vise à aider un million de jeunes dans les cinq années à venir

Il est déjà déployé dans plusieurs missions locales, écoles de la deuxième chance ou Point information jeunesse. Trente nouvelles structures (missions locales, écoles de la deuxième chance) souhaitent être associées au dispositif.

Pour Jean Deydier, directeur de WeTechCare,"l'objectif de ce site est d’accélérer les parcours et l'autonomie des jeunes dans leur recherches d'emploi sur internet. Donc on a utilisé le vocabulaire et les codes des jeunes, leurs façons de communiquer, leurs pratiques sur les réseaux sociaux. Ils auront ainsi appris à faire leur CV, à comprendre comment fonctionnent le monde professionnel".

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.