Ces retards toucheraient 20 000 dossiers, rien qu'en Île de France, selon les syndicats de la Caisse nationale d'assurance vieillesse qui dénoncent un manque d'effectifs.

La CNAV souhaite que les démarches soient effectuée en ligne
La CNAV souhaite que les démarches soient effectuée en ligne © Radio France / ve

Les agents de la caisse nationale d'assurance vieillesse n'y arrivent plus, débordés par ce qui est leur mission de tous les jours : traiter les demandes d'ouverture de droit à la retraite. Ces derniers mois les dossiers s'accumulent : 20 000 d'entre eux seraient actuellement en attente. 20 000 nouveaux retraités seraient donc laissés sans ressources, selon les syndicats, qui pointent les manques d'effectifs.

Car si vous voulez réussir à obtenir quelqu'un au bout du fil, il vous faudra faire preuve de "patience et diplomatie" selon les syndicats de la Cnav d’Île de France, car en 10 ans, le nombre d'agents a diminué de manière conséquente. Aujourd'hui, tout est informatisé. Les assurés sont encouragés de plus en plus à passer par Internet pour déposer leur dossier, ce qui ne règle pas tout, loin de là, explique Alexandre Tétard, délégué CGT : "La direction avance 'la retraite en ligne' comme une solution, on a fermé tous nos points d’accueil. Maintenant l’accueil se fait uniquement sur rendez-vous et l’assuré éprouve beaucoup de difficultés pour joindre un technicien dans des délais raisonnables et avoir une réponse concrète et précise sur l'état l’avancement de son dossier."

Résultat, selon les syndicats, ce sont 20 000 dossiers qui seraient actuellement en suspens, rien qu'en Île de France. Un chiffre contesté par la direction, qui reconnait toutefois rencontrer quelques difficultés inhabituelles en ce moment. Pascal Emile, directeur délégué de la Cnav, l'admet, la caisse rencontre quelques difficultés actuellement, mais pour des raisons toutes autres : "depuis le début de l'année, on a un niveau de dépôt de retraite qui s'est largement accéléré, les effets d'annonce de la réforme des retraite font que les gens demandent plus précocement leur demande de retraite".

Et ces tensions ne touchent pas uniquement Paris. A Rouen, Marseille, le même phénomène est observé. Jusqu'à l'an dernier, la Cnav ouvrait 8 000 dossiers de retraite par mois. Le rythme est passé à 10 000 cette année.

La Caisse s'engage à ce que tous les dossiers soient traités dans les temps, à condition toutefois d'avoir fait votre demande au moins quatre mois à l'avance.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.