Jeudi dernier, le système électrique a connu un gros épisode de fièvre, frôlant un risque d'importantes coupures d'électricité. Mais la commission de régulation de l'énergie ne l'a annoncé que ce dimanche, trois jours après. En cause, un problème dans nos importations d'électricité.

La France a frôlé une panne électrique géante (photo d'illustration)
La France a frôlé une panne électrique géante (photo d'illustration) © Radio France / Alexandre Chassignon

Les faits se sont produits jeudi dernier, mais on ne l'a appris que ce dimanche : la France a frôlé le black-out, une coupure massive d'électricité liée à un manque d'énergie. "Le 10 janvier vers 21h00, la fréquence du système électrique français et européen est passée très en-dessous de 50 Hertz. Or, quand la fréquence s'écarte trop de ce niveau, le système électrique peut connaître des coupures importantes, voire un 'black-out'", souligne la Commission de régulation de l'énergie (CRE) dans un communiqué diffusé dimanche. 

Que s'est-il passé précisément ? À 21 h 02 jeudi dernier RTE, entreprise chargée de la gestion de l'approvisionnement électrique en France, déclenche une alerte d'urgence : on risque le black out, c'est-à-dire une coupure massive d'électricité, liée à un manque d'énergie. 

Instantanément, six clients, parmi les industries grandes consommatrices d'électricité - dans l'acier notamment - stoppent leur consommation de plus de 1500 Megawatt, ce qui correspond à l'équivalent de la production de deux réacteurs de Fessenheim. Cette interruption a duré de 20 à 45 minutes selon les entreprises, de quoi sécuriser le réseau pour faire remonter la fréquence. C'est la première fois que ce levier d'urgence est activé depuis sa création il y a 4 ans.  

Un problème d'importations

À l'origine, un problème dans nos importations. En clair : l'un de nos voisins n'aurait pas fourni ce qu'il s'était engagé à fournir. À 21 heures, comme on peut le lire sur un graphique disponible librement sur le site web de RTE, la France importait de l'électricité à l'Allemagne et à la Belgique. Mais il n'est pas sûr que le problème vienne de chez eux, car le réseau européen est entièrement connecté. Les réseaux d'électricité européens sont interdépendants et un manque de production dans un pays, même temporaire, peut se traduire par une coupure chez ses voisins.  

L'état des importations au moment de la panne, jeudi dernier
L'état des importations au moment de la panne, jeudi dernier / Capture d'écran RTE

Une enquête va donc être ouverte pour identifier les raisons de cet événement : elle sera sans doute menée auprès du Réseau européen qui regroupe 41 gestionnaires européens de réseau d'énergie. Car toute l'Europe a frôlé la panne. En 2006, le 4 novembre, environ 15 millions de foyers avaient été privés de courant en raison d'une panne sur ce réseau interconnecté européen. À la clé, selon RTE il pourrait y avoir des demandes d'indemnisation. Pas question que le contribuable français paye pour cet aléas.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.