Fin de service pour le Jumbo Jet, dont les derniers exemplaires réservés au transport de passagers sont peu à peu mis au rebut. L'aviation commerciale américaine, qui a contribué à la création du B747, ne fait désormais plus voler l'appareil qui a démocratisé le vol long-courrier.

Le dernier Boeing 747 opéré par une compagnie américaine fait son dernier vol. Un tournant pour le pays qui a donné naissance au transport de masse.
Le dernier Boeing 747 opéré par une compagnie américaine fait son dernier vol. Un tournant pour le pays qui a donné naissance au transport de masse. © Delta

Ce 19 décembre est historique : 48 ans après sa mise en service, Delta a mis fin à l'exploitation de son dernier Jumbo Jet, son dernier B747, sur la liaison Detroit-Séoul. Un événement pour le moins symbolique sur le continent qui a donné naissance à cet étonnant avion : un rayon d'action de 10 000 à 15 000 kilomètres, 500 à 600 passagers selon les configurations, autour de 400 tonnes au décollage… Le tout 36 années avant l'A380.

Mais Boeing n'y croit plus. Son responsable marketing, Randy Tinseth, est catégorique : 

Franchement, nous ne voyons pas de demande pour les gros porteurs.

L'avionneur américain parie sur des aéronefs plus petits, plus modernes, moins bruyants, moins gourmands en carburant. Quitte à laisser à Airbus le champ libre pour vendre des A380 (qui, d'ailleurs, se vendent mal).

Les amateurs pourront encore choisir Lufthansa, British Airways et Korean Air Lines pour voyager en 747. (Ou se déguiser en colis et voler dans les centaines de Jumbo de fret qui resteront dans les airs.)

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.