Une "évasion" arrangée par les Gendarmes, que les salariés de Ham digèrent mal. Eux voulaient négocier avec le groupe qui veut supprimer 127 postes sur 200

Olivier Estran

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.