Manifestation de la Confédération paysanne, en octobre dernier, contre la ferme des 1000 vaches
Manifestation de la Confédération paysanne, en octobre dernier, contre la ferme des 1000 vaches © Baziz Chibane/SIPA

L'opposition aux fermes usines se poursuit. La Confédération paysanne a choisi plusieurs sites emblématiques pour dénoncer ce que le mouvement appelle "l’agriculture industrielle".

Des manifestationsétaient organisées ce samedi devant cinq ou six fermes usines, et notamment dans la Somme, contre la ferme dite des "mille vaches" près d’Abbeville.

Quelque 150 à 200 personnes, dont des membres de Novissen, une association locale, de la Confédération paysanne et des politiques comme la verte Barbara Pompili, se sont rassemblées samedi pour manifester contre la ferme de Druca.

L’exploitation fonctionne maintenant depuis maintenant nef mois, avec 500 vaches laitières et compte en accueillir 300 autres bientôt. Alors qu'une contre-manifestation était organisée à Abbeville par les agriculteurs qui défendent la ferme, militants et élus se sont relayés au micro, face à la ferme des milles vaches, sous le regard curieux des bovins de l'établissement.

Le reportage de Bénédicte Robin

1 min

le picnic des mille vaches

Parmi les manifestants, il y avait neuf militants condamnés en première instance à des amendes et des peines de prison pour avoir endommagé, il y a un an jour pour jour, le chantier de cette ferme géante. Dans dix jours, ils seront fixés sur leur sort, en appel.

Laurent Pinatel, le porte-parole de la Confédération Paysanne, lui même condamné en première instance, a expliqué la raison pour laquelle, selon lui, les militants doivent être relachés

50 sec

"On a agi en tant que lanceurs d'alerte"

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.