semaine de mobilisation contre les rythmes scolaires
semaine de mobilisation contre les rythmes scolaires © reuters

Les professeurs des écoles sont appelés à faire grève au niveau national par plusieurs syndicats minoritaires et dans certains départements par le SNUipp, principal syndicat d'enseignants du primaire.

Ils protestent toujours et encore contre la réforme des rythmes scolaires.

La grève sera suivie au niveau national par 25% des enseignants des écoles et par 50% à Paris, selon le ministère.

A Paris, un rassemblement est prévu à 12H30 devant l'Hôtel de Ville, avant un défilé vers le ministère.

Sonia Bourhan a rencontré Sarah, une enseignante parisienne qui enseigne dans une école plutôt tranquille du 8ème arrondissement.

A Paris, la grève sera très suivie. 70 % des enseignants participent au mouvement selon le SNUipp-Paris, 50% selon le rectorat.

On veut que l'avis des enseignants soit pris en compte

Le secrétaire départemental du SNUipp Paris Jérôme Lambert, explique à Sonia Bourhan les raisons de ce ras-le-bol

Le ministre de l'Education nationale a fustigé hier la décision de 55 maires de droite ou sans étiquette, regroupés au sein du "Collectif contre la réforme des rythmes scolaires", de ne pas appliquer la réforme "en l'état" à la rentrée 2014.

Hier, une quarantaine de maires de la métropole Nice Côte d'Azur, largement dominée par la droite, ont aussi annoncé leur intention de boycotter la réforme à la prochaine rentrée.

Promesse de campagne de François Hollande, la réforme des rythmes scolaires remet en place une demi-journée de classe, supprimée en 2008, afin d'alléger des journées surchargées peu propices aux apprentissages. Elle permet aussi d'offrir des activités périscolaires, à la charge des collectivités locales.

Elle s'applique dans 17% des communes depuis septembre. Son financement continue à faire débat, notamment pour celles qui y passeront en 2014, année des élections municipales. Des aides de l'Etat et des Caisses d'allocations familiales ont été débloquées.

Les rythmes scolaires
Les rythmes scolaires © Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.