Les taux d’intérêts proposés par les banques n’ont jamais été aussi bas. Pour le secteur immobilier, c’est une aubaine, mais surtout pour ceux qui sont déjà propriétaires.

1,48% de taux d’intérêt pratiqués en moyenne dans les crédits immobiliers (chiffres Crédit Logement/CSA)
1,48% de taux d’intérêt pratiqués en moyenne dans les crédits immobiliers (chiffres Crédit Logement/CSA) © Maxppp / PHOTOPQR/L'ALSACE

Les professionnels le reconnaissent, en cette rentrée, le marché reprend des couleurs, il battrait même des records : 1,48% de taux d’intérêt pratiqués en moyenne dans les crédits immobiliers (chiffres Crédit Logement/CSA), contre 4% auparavant. Une baisse record depuis 50 ans, qui permet d'acheter un logement, ancien ou neuf, à un nombre croissant de ménages... mais surtout aux plus aisés. Ceux qui rêvent d'accéder à la propriété pour la première fois devront sans doute attendre encore un peu.

En juillet, une étude de la Banque de France révélait que cette baisse des taux, qui a "alimenté une augmentation du pouvoir d'achat immobilier des ménages depuis fin 2011" n'a pas été uniforme: elle a été "plus importante pour les prêts de plus courte maturité".

Ainsi, l'écart entre les taux des crédits immobiliers à 10 ans et ceux à 20 ans a doublé entre 2008 et 2015. Or "les emprunteurs aux revenus les moins élevés ont globalement augmenté la durée de leurs emprunts afin d'augmenter leur capacité d'achat, mais en bénéficiant un peu moins de la baisse des taux, plus marquée sur les durées de prêt courtes".

Empruntant parfois sur 25 ans, les ménages les plus modestes n'ont donc bénéficié que "dans une moindre mesure" de la baisse des taux.

►Immobilier : la baisse des taux profite aux plus riches : le reportage de Maxime Debs

Selon la Banque de France: les crédits à l'habitat distribués par les établissements bancaires ont atteint 21,1 milliards d'euros en juillet, soit le plus gros volume mensuel depuis au moins 2003.

Selon Fabrice Abraham, le président de Guy Hoquet l'Immobilier, Avec 830.000 transactions dans l'ancien, et 125.000 transactions dans le neuf, depuis le début d'année, les ventes en 2016 devraient avoisiner des records.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.