Les place financières sont à la peine : la bourse de Paris perd 2%, Madrid et Milan 5%, Athènes 6%... La raison : l'Espagne, qui emprunte à des taux très hauts. Deux régions ne peuvent plus assumer seules leurs factures. Bruce de Galzain.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.