La croissance est en berne en France.
La croissance est en berne en France. © MaxPPP / Bruno LEVESQUE

Avec une croissance nulle pour le second semestre consécutif, la France est à la croisée des chemins. Quelles sont ses options ?

- Se désengager face à Bruxelles

Qui dit croissance nulle, dit déficit public qui prospère. La France a promis à Bruxelles de faire passer le sien sous la barre des 3% du PIB en 2015. Mais cette année, en tout cas, c’est sûr, il restera au dessus des 4%.

►►► LIRE AUSSI | Croissance zéro en France au deuxième trimestre 2014

Michel Sapin, le ministre de l’économie, demande à l’Union de faire des efforts pour comprendre la situation « particulière et exceptionnelle ». Car la France n’est pas le seul pays européen à présenter de mauvais chiffres pour le second trimestre. L’Allemagne a également annoncé un recul de son produit intérieur brut de 0,2%.

La solution ? Plus de temps. Michel Sapin, le ministre de l’économie, joint par Isabelle Raymond de France info.

Evidemment, on n’atteindra pas le 1% de croissance en 2014. [..] La France doit regarder en Face les chiffres qui la concernent, mais il faut aussi regarder les chiffres européens.

57 sec

La France n'est pas la seule à se retrouver dans cette situation

Changer de point de vue

La France court depuis des années après la croissance. Mais certaines voix s’élèvent depuis des années pour poser une question cruciale : faut-il réellement plus de croissance ?

La décroissance, un concept selon lequel l’excès de croissance est néfaste pour l’environnement, et plus globalement, l’humanité, peut-elle être une option ?

Thomas Coutereau, le vice-président d’Attac, joint par Marion L’hour

La croissance infinie dans un monde fini est une absurdité. Il faut que nous organisions nos économies autrement : autour de la qualité et de la redistribution.

56 sec

Pourquoi pas la décroissance ?

►►► ALLER PLUS LOIN | Décroissance ou démission ?

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.