Dailymotion
Dailymotion © MaxPPP

Le groupe hongkongais PCCW, qui projetait d'acquérir 49% du capital de la plate-forme filiale d'Orange, a finalement jeté l'éponge. Ses responsables souhaitaient avoir l'exclusivité des négociations avec Orange, ce que le gouvernement, actionnaire d'Orange à 24,9%, a refusé.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron avait déclaré mercredi qu'il ne souhaitait pas laisser un des possibles repreneurs en situation d'exclusivité, afin de permettre l'émergence d'une solution européenne pour adosser le développement international de la plate-forme à un opérateur capable d'en financer la croissance. Parmi les acteurs européens susceptibles d'être intéressés, les Allemands Springer et Bertelsmann, ainsi queVivendi , qui semble tenir la corde : selon lemonde.fr, Vivendi aurait en effet formulé une offre de rachat quasi total de Dailymotion pour un montant de 250 millions d'euros.

Cette offre aurait, selon le site du quotidien, la faveur du management d'Orange. qui devrait l'examiner demain à l'occasion d'un Conseil d'administration exceptionnel.

Les explications de Véronique Julia

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.