Le ministre de l'Action et des Comptes publics rencontre ce mercredi les dirigeants des principaux services de son ministère pour expliquer ses mesures de restrictions budgétaires. Lundi, le journal les Echos affirmait que 20 000 postes seraient supprimés, une information démentie par Bercy.

Gérald Darmanin a démenti les informations du quotidien économiques "des Echos" qui affirme que Bercy supprimerait jusqu'à 20.000 postes.
Gérald Darmanin a démenti les informations du quotidien économiques "des Echos" qui affirme que Bercy supprimerait jusqu'à 20.000 postes. © AFP / Avenir Pictures

Bercy, principal contributeur des efforts de l'Etat ? 

Faute de publier le rapport Action publique 2022 qui a nourri les réflexions, le gouvernement devrait dire cet été comment il compte réduire la dépense ministère par ministère. Gérald Darmanin, ministre des Comptes publics a donné ce mercredi un aperçu des transformations au ministère des finances au cours d'une réunion avec les directeurs de l'administration de Bercy. 

Mieux avec moins

C'est "cacher ce chiffre que je ne saurais voir". Pas question de crisper le débat sur les suppressions de poste. Contrairement aux dernières années, le document envoyé aux Parlementaires ne mentionnent aucune évolution de l'emploi dans la fonction publique.

D'abord les missions années, ensuite les moyens et les effectifs, assume Bercy. "L'idée est de faire mieux avec moins. La suppression de postes n'est pas un objectif mais une conséquence des réformes" explique t-on au ministère. 

Une transformation dont Gérald Darmanin a donné un avant-goût pour l'administration de Bercy, douanes, trésorerie, certains services seront privatisés, d'autres décentralisés. 

Sans préciser le nombre de postes supprimés

Annoncés en début de semaine, les 20 000 suppressions de poste, ne sont pas confirmées, Si Bercy annonce les crédits de chaque ministère, c'est sans préciser le nombre de postes supprimés. Parmi les perdants, celui du Travail et l'emploi où les crédits baissent fortement, sous le coup de la disparition progressive des emplois-aidés, de même pour le Logement. Un calendrier des chantiers sera annoncé d'ici 10 jours.

Quant au rapport du comité d'experts censé apporter des pistes d'économies, il sera finalement publié une fois toutes les réformes annoncées, histoire de couper court à tout débat.  

Articles liés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.