Davos 2016, c'est toute la semaine en Suisse
Davos 2016, c'est toute la semaine en Suisse © Reuters / Ruben Sprich

Cette année encore, France Inter vous invite à suivre le rassemblement annuel des élites de l'économie et de la politique mondiales. En 2016, la montée des inégalités dans le monde et la méfiance générale envers les gouvernants seront au cœur des débats.

La fameuse "quatrième révolution industrielle" sera également évoquée, sur fond de crise économique et d'évolution de la société. Au total, plus de 2 500 participants venus d'une centaine de pays sont réunis pendant une semaine à Davos, dont 40 chefs d'État et de gouvernement. Mais aussi des représentants du monde économiques, avec des dirigeants de Google, Facebook, Total, Renault, Veolia, etc. Et des personnalités culturelles comme Bono, Kevin Spacey, Leonardo Di Caprio ou Melinda Gates.

► ► ► EN DIRECT | Suivez au jour le jour les coulisses de Davos avec

Nos reportages sur place

Mardi, pour le premier jour, l'ambiance était loin d'être festive...

Dans la peau de migrants syriens
Dans la peau de migrants syriens © Radio France / Marion L'Hour

Jeudi matin , on évoque "l'avenir de l’Europe", vaste question qui comprend notamment les craintes autour de la crise des réfugiés (plus de 60 millions de personnes déplacées l’an dernier selon le HCR).

À Davos, l’ONG hongkongaise Crossroads Foundation propose aux leaders de passer une heure dans la peau d’un réfugié...

Jeudi, une table ronde avec David Cameron, Alexis Tspras, Wolfgang Schaüble et Manuel Valls. Le Premier ministre est le premier chef d'un gouvernement socialiste à se rendre sur place. Il a parlé de son inquiétude pour le projet européen menacé de dislocation dans les mois qui viennent.

Jeudi soir, c'était une première : une soirée où des startups, notamment françaises étaient les invitées [quand le ticket d'entrée pour les participants au forum est fixé à 50 000 euros]. Soirée très people… avec un ministre en vedette.

Emmanuel Macron qui a fait une sortie qui n'est pas passée inaperçue sur les 35 heures lors de son passage à Davos.

L'occasion aussi pour les ministres français présents à Davos d'évoquer les qualités du Made in France (reportage à 20'30 environ).

David Cameron évoque la sortie de Londres de l'Union européenne : il espère qu'un accord sera trouvé en février prochain.

Vendredi , un chef d'entreprise migrant évoque son initiative : fédérer plusieurs grandes entreprises pour élever le niveau de vie des réfugiés. Hamdi Ouloukaya est turc, il a fondé les yaourts Chobani.

Samedi, le forum économique de Davos se termine. Avant de partir, un dernier débat est lancé sur les perspectives économiques mondiales pour les mois à venir et les risques qui ne sont plus économiques mais géopolitiques.

Les 2 500 chefs d'entreprise et hommes politiques mondiaux quittent la station de montagne ce samedi, en voiture, en avion ou en hélicoptère. Des modes de transport plutôt polluants, alors que l'environnement était cette année un thème de discussion important .

Mots-clés: