l'unedic table sur une poursuite de la hausse du chômage cette année
l'unedic table sur une poursuite de la hausse du chômage cette année © reuters

Pas de réels signes de reprise pour l'instant sur le front de l'emploi et une dette record en perspective... C'est dans ce contexte très dégradé que s'ouvre la négociation sur l'avenir de l'assurance chômage.

S'il paraît difficile de s'attaquer aux indemnités perçues, un effort semble vouloir être fait pour simplifier le système et pour inciter davantage les chômeurs à reprendre un travail, les négociations devraient aboutir en mars.

En France, la durée maximale d'indemnisation est de 24 mois, 36 mois pour les plus de 50 ans. Mais sans dégressivité, sans incitation particulière à la reprise du travail, le système peut devenir confortable... voire se transformer en véritable piège.

Manuel Ruffez a rencontré une jeune cadre de 37 ans, sans emploi après deux ans de chômage

Pour 2014, l'Unedic ne prévoit pas d'embellie sur le front de l'emploi. Le déficit en 2013 dépassait les quatre milliards d'euros et la dette cumulée frôle les 18 milliards. Faut-il, au nom de la logique comptable, réduire les droits des chômeurs pour les deux ou trois prochaines années ? Non, répondent en choeur les syndicats. Assumons le déficit pour l'instant : impossible, au milieu de la tempête de diminuer les allocations. François Hollande a dit la même chose lors de sa conférence de presse mardi dernier. La CGPME elle même reconnait que toucher aux indemnités pénaliserait la consommation. Augmenter les cotisations parait exclu de la même façon, le patronat s'y oppose au nom de la compétitivité.

Faute de marge de manoeuvre, la négociation devrait surtout s'employer à simplifier certaines règles de calculs difficiles à maîtriser tant pour les chômeurs que pour les conseillers de Pôle emploi. Si le patronat ne parle plus de rétablir la dégressivité des allocations, les indemnités diminuent au fil des mois. Le Medef insiste quand même pour qu'on incite davantage les chômeurs à travailler. La mise en place des droits rechargeables, prévue dans cette négociation doit y participer. Le dispositif permettra aux chômeurs de conserver leurs droits acquis quand ils reprendront une activité ponctuelle.

Le solde de l'Unedic
Le solde de l'Unedic © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.