le premier secrétaire du ps ne croit pas à l'objectif de déficit à 3% du pib fin 2015
le premier secrétaire du ps ne croit pas à l'objectif de déficit à 3% du pib fin 2015 © reuters

La Commission européenne a annoncé mardi prévoir une légère hausse du déficit public de la France l'an prochain, alors que le gouvernement prévoit une petite baisse, en raison notamment d'une croissance économique plus faible qu'espéré par Paris.

Selon l'exécutif européen, le déficit public de la France atteindra 4,4 % du PIB fin 2014 et 4,5 % fin 2015. Sans mesures supplémentaires, le déficit progresserait encore en 2016, à 4,7 %, loin des 3 % dont le respect était prévu en 2015. Le gouvernement français prévoit quant à lui de réduire le déficit public à 4,3 % du PIB l'an prochain, puis 3,8 % fin 2016.

Des mesures "insuffisamment détaillées"

La Commission précise qu'elle a pris en compte environ 19 des 21 milliards d'euros d'économies annoncées pour l'an prochain par le gouvernement car "certaines de ces mesures, représentant près de 2 milliards d'euros, restent insuffisamment détaillées pour être prises en compte dans la prévision".

Elle ajoute que les modifications présentées par le gouvernement français fin octobre, qui visent à réduire le déficit de 3,6 à 3,7 milliards d'euros de plus que prévu auparavant, n'ont pas pu être prises en compte, du fait du manque de détail au moment où les prévisions ont été arrêtées.

La croissance à 0,7 % l'an prochain

Selon la Commission, la croissance économique en France sera de 0,3 % cette année, 0,7 % l'an prochain et 1,5 % en 2016. Le gouvernement prévoit quant à lui une plus forte accélération, à 1 % l'an prochain et 1,7 % en 2016, après 0,4 % cette année.

Enfin, l'exécutif européen prévoit que le chômage se stabilisera l'an prochain en France, à 10,4 % de la population active, soit le même niveau que cette année, avant de baisser à 10,2 % en 2016.

Déficit : les prévisions de Bruxelles
Déficit : les prévisions de Bruxelles © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.