[scald=62385:sdl_editor_representation]PARIS (Reuters) - Le déficit du budget de l'Etat français s'est établi à 92,7 milliards d'euros à fin septembre contre 124,2 milliards un an plus tôt, selon les données publiées mercredi par le ministère du Budget.

Cette baisse du déficit reflète une évolution du solde des comptes spéciaux de -11,5 milliards d'euros, liée principalement au prêt à la Grèce et à la mise en oeuvre d'avances dans le cadre de la substitution de la taxe professionnelle.

Le solde du budget général s'est amélioré 31,5 milliards d'euros d'une année sur l'autre.

Les dépenses (budget général et prélèvements sur recettes) atteignent 270 milliards contre 310,1 milliards un an plus tôt.

"Hors charge de la dette, la progression de la dépense à fin septembre est globalement conforme à la prévision de la loi de finances", précise le ministère du Budget.

Les recettes du budget général (nettes des remboursements et dégrèvements) s'établissent à 207,3 milliards d'euros contre 204,4 milliards un an plus tôt.

Les recettes fiscales nettes sont en hausse de 4,8 milliards par rapport à l'exécution de septembre 2010.

La France s'est engagée à réduire son déficit public (qui comprend aussi le déficit des comptes sociaux et les comptes des collectivités locales) à 5,7% du produit intérieur brut fin 2011, 4,5% fin 2012 et 3% fin 2013.

Le Premier ministre François Fillon a assuré lundi que l'objectif de 5,7% serait tenu, en annonçant de nouvelles mesures visant à tenir les objectifs les années suivantes.

La dette publique de la France s'élevait quant à elle à 1.693 milliards d'euros fin juin, soit 86,2% du PIB.

Jean-Baptiste Vey

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.