Premières audiences de jugement en ce moment. Ces petites mains embauchées par l'opérateur français pendant les 30 glorieuses, ont lancé une procédure judiciaire il y a près de dix ans. 745 plaignants, 300 millions d’euros en jeu. Tous ces salariés embauchés comme contractuels estiment n'avoir jamais eu les mêmes droits que leurs collègues français.Marion L'Hour

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.