Réparation d'électroménager
Réparation d'électroménager © MaxPPP / Bruno LEVESQUE

À partir du dimanche 1er mars, les fabricants d'électroménager vont devoir fournir aux consommateurs des informations sur les pièces de rechange disponibles. C'est une mesure de la loi Consommation, ou loi Hamon, de 2014.

Vous en avez marre des cafetières, des téléviseurs, et des réfrigérateurs qui finissent à la poubelle, faute de pouvoir être réparés ? Cette mesure de la loi Consommation, de 2014, est faite pour vous. À partir du dimanche 1er mars, les fabricants d’électroménager vont devoir fournir des informations aux clients, sur la disponibilité des pièces de rechange des produits. Concrètement, ça veut dire qu’il y aura un étiquetage qui vous indiquera, par exemple : « Les pièces détachées, pour ce produit, sont disponibles pendant trois ans ».

Les consommateurs, comme Sylvie, vont pouvoir repérer les appareils qui se réparent le mieux :

Moi, je vais faire attention à ça. Et, je sais que mon conjoint, aussi. On n’aime pas jeter.

Pour Angélique, cette mesure est la bienvenue, surtout qu’elle vient de vivre une mésaventure avec un de ses appareils :

J’ai dû me débarrasser d’un frigo qui n’était pas réparable, alors qu’il avait quatre-cinq ans. C’est complètement débile !

L’objectif de cette mesure est de développer la consommation responsable . Vous pouvez, également, appeler ça la lutte contre l’obsolescence prématurée des produits.

Pour Cédric Musso, de l’association de consommateurs UFC-Que Choisir, cette mesure ne va pas assez loin :

Un fabricant n’a pas l’obligation d’informer les consommateurs.

En effet, la loi Hamon demande aux fabricants de donner des informations, mais ne les oblige pas à le faire . Pour l’UFC-Que Choisir, il faudrait qu’il y ait qu’une durée minimale de disponibilité des pièces de rechange soit imposée.

Une autre mesure de la loi Consommation doit entrer en vigueur l’an prochain. Elle va étendre la garantie de tous les produits de consommation de six mois à deux ans.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.