Après le départ de l'américain Titan, d'autres industriels s'intéressent au site Goodyear d'Amiens Nord (1200 salariés). Site dont la direction a annoncé la fermeture prochaine à la fin du mois de janvier. Une source gouvernementale évoque "entre 5 et 10 contacts pris" parmi lesquels un Indien, hypothèse qui depuis quelques jours semble alarmer la CGT, majoritaire sur le site. Le Gouvernement aurait déjà rencontré trois de ces repreneurs potentiels - mais pas l'Indien - et il les qualifie de "pistes solides". Cela dit, assure-t-on à Bercy, ils ne seront pas privilégiés par rapport au projet de reprise en Société coopérative par les salariés : "tout ce qui représente une solution est positif".

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.