Hier, la première puissance économique de l'UE a eu beaucoup de mal à attirer les investisseurs sur le marché des emprunts d'Etat. Résultat, toute l'Europe doute à quelques heures d'un mini-sommet Merkel-Sarkozy-Monti.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.