l'unedic voit le chômage augmenter en 2014
l'unedic voit le chômage augmenter en 2014 © reuters

Les comptes de l'Unedic sont dans le rouge et les partenaires sociaux se réunissent à nouveau pour tenter d'y remédier. L'organisme qui distribue aux chômeurs leurs indemnités est géré à la fois par les représentants du patronat et par les syndicats. Aujourd'hui, une nouvelle séance de négociation a commencé pour tenter de régler ce problème. Mais elle n'a pas très bien tourné.

En cause : les nouvelles idées du Medef. Le syndicat patronal propose de moduler en fonction de la situation économique l'aide aux chômeurs : plus le chômage est haut, plus les indemnités seraient importantes. En revanche, quand le chômage baisse et qu'il est plus facile de trouver un emploi, les indemnités pourraient diminuer. Le Medef demande aussi une aide supplémentaire de l'Etat pour financer le régime des intermittents, ou envisage carrément de le supprimer. A l'ouverture de la réunion, ce document préparatoire a été déchiré par le représentant de la CGT devant les caméras. Pour son homologue de Force ouvrière, Stéphane Lardy, "tout cela c'est de la provocation" .

Les patrons, eux, mettent en avant une urgence à réformer le système actuel.

Geneviève Roy, vice-présidente de la CGPME, le syndicat des petites et moyennes entreprises

En début d'après-midi, une cinquantaine d'intermittents du spectacle est entrée dans le ministère de la Culture pour interpeler Aurélie Filippetti. La ministre assure que le gouvernement ne reprend nullement à son compte les propositions du Medef.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.