Le rapport Bailly sur le travail le dimanche
Le rapport Bailly sur le travail le dimanche © Patrice MAGNIEN/MAXPPP / Patrice MAGNIEN/MAXPPP

Jean-Paul Bailly remet lundi matin au gouvernement son rapport sur le travail du dimanche dans les commerces. Jean-Marc Ayrault doit s'exprimer dans la foulée. La rapport Bailly réaffirme le droit au repos le dimanche avec quelques assouplissements.

Pas question de remettre en cause le principe du repos dominical. Pour Jean-Paul Bailly, le dimanche doit rester un jour différent des autres. Par ailleurs, les magasins qui réclament des dérogations pour bénéficier, à l'instar des magasins de jardinage d'une permission du dimanche ne devraient pas obtenir gain de cause. Pas question d'ouvrir ce droit à tous les secteurs qui en feront la demande, ce serait ouvrir la boîte de Pandore.

Le bricolage pourrait toutefois obtenir une dérogation provisoire, histoire de mettre un terme à des mois de bras de fer entre Bricorama et ses concurrents, Leroy Merlin ou Castorama. A plus long terme, le rapport préconise de remettre à plat les critères qui permettent aujourd'hui à une zone plutôt qu'à une autre de bénéficier du label zone touristique ou périmètre de consommation exceptionnel et de pouvoir ainsi ouvrir le dimanche.

Jean-Paul Bailly propose également que les maires puissent autoriser les commerces de leur ville à ouvrir une dizaine de dimanches dans l'année plutôt que cinq dimanche aujourd'hui. Les commerçants pourraient avoir le choix des dates. Enfin, pour protéger les salariés, les majorations payées à ceux qui travaillent le dimanche devront etre harmonisées et une majoration minimum devra etre prévue.

À la FNAC, une "feuille de souhaits"

Le travail dominical, comment ça marche et surtout est-ce que ça marche bien pour les salariés ? Illustration au magasin FNAC de la Défense,en périphérie de Paris, ouvert tous les dimanches depuis 2010, parce que situé en zone touristique. Les heures des salariés qui travaillent le dimanche sont payées double. Et ce ne sont que des volontaires qui travaillent le dimanche.

Mais qu'est-ce que le volontariat au travail ? Comment éviter les pressions de toute forme sur les salariés ?

En 2010, les trois syndicats du magasin, CFDT, CGT et CFE-CGC ont signé un accord qui semble satisfaire tout le monde pour encadrer cette notion de volontariat.

Le reportage de Manuel Ruffez.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.