43 sec

E Doux

Les repreneurs du groupe Doux ont jusqu'à demain pour se faire connaître au tribunal de Quimper. Les prétendants ne semblent pas nombreux pour sauver le géant de la volaille. Le gouvernement se déclare prêt à épauler tout projet viable.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.