suppressions d'emplois dans les abattoirs gad
suppressions d'emplois dans les abattoirs gad © reuters

Le Premier ministre dirige aujourd'hui une réunion sur la crise économique et sociale qui frappe la Bretagne. Il est entouré de douze membres du gouvernement, pour relancer l'agroalimentaire de la région, où un emploi sur trois concerne ce secteur.

Ils sont douze à s'intéresser au sort de cette région très dépendante de l'agroalimentaire. Un secteur en pleine crise depuis plusieurs mois, et qui crie sa colère en Bretagne depuis quelques jours.

Dernier coup de massue en date, l'annonce de suppressions d'emplois massives aux abattoirs Gad. Au total, un tiers des emplois bretons sont directement dépendants de ce domaine.

POUR ALLER PLUS LOIN > Grand angle avec les transporteurs routiers bretons

L'appel des sirènes bretonnes

D'où cette réunion en urgence avec Michel Sapin (Travail), Stéphane Le Foll (Agriculture), Guillaume Garot (Agroalimentaire), Arnaud Montebourg (Redressement productif), Nicole Bricq (Commerce extérieur), Sylvia Pinel (Artisanat), Pierre Moscovici (Economie), Bernard Cazeneuve (Budget), Geneviève Fioraso (enseignement supérieur), Jean-Yves Le Drian (Défense), Marylise Lebranchu (Réforme de l'Etat) et Frédéric Cuvillier (Transports). Tous se sont retrouvés pour une réunion de crise à l'issue du Conseil des ministres.

Ce matin, pour bien montrer à quel point le secteur est sinistré, les sirènes ont retenti dans toute la région.

Reportage à Saint Brieuc de Johan Moison

Les milieux économiques bretons protestent notamment contre la future ecotaxe poids lourds, censée entrer en vigueur le 1er janvier 2014. Une taxe qui sera un poids intolérable de plus pour leur activité.

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.