gaz de schiste
gaz de schiste © Radio France / MaxPPP

Le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, rencontrait aujourd’hui des industriels de la chimie. Il leur a fait quelques promesses en ce qui concerne leur approvisionnement en matières premières moins chères.

Parmi ces nouvelles ressources, il a évoqué le gaz de houille mais aussi l'exploration de celui plus controversé de schiste. "Il s'agit de voir comment on peut lutter contre le risque de délocalisation des entreprises vers des pays où le gaz est moins cher", a-t-il dit. "C'est le gaz made in France, le gaz en marinière en quelque sorte", a encore dit Arnaud Montebourg à propos de ce gaz plus connu sous le nom de "grisou".

Pour le ministre, son utilisation "permettrait d'assurer entre cinq et dix ans de consommation à la filière chimie". Il a également encouragé la recherche sur d'autres modes d'extraction du gaz de schiste, un sujet qui divise les socialistes et leurs alliés écologistes.

Arnaud Montebourg au micro de Nicole Guillard

Toujours moins de sacs plastiques

Le contrat de filière, dont la signature est programmée pour juin, intègrera également un volet innovation pour le recyclage des plastiques. "90 % des sacs plastiques sont actuellement fabriqués à partir d'hydrocarbures, il faudrait arriver à 100 % de sacs recyclables réalisés à partir de la chimie végétale", a souhaité le ministre.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.