Malgré l'inflation qui rogne une partie des augmentations de salaire, le pouvoir d'achat va bénéficier cet automne de deux coups de pouce qui apparaîtront sur la feuille de paye.

Du nouveau sur votre feuille de paie
Du nouveau sur votre feuille de paie © Maxppp / Baziz Chibane

Le premier en ce 1er octobre, qui marque la fin des cotisations salariales chômage. Avec quel gain de pouvoir d'achat ? 

Depuis le 1er janvier, les salariés ne payent déjà plus de cotisations maladie. 

Il leur restait une part de leurs cotisations chômage à payer. Après une première baisse en janvier, cette contribution salariale disparaît elle aussi définitivement à partir de ce lundi 1er octobre. Il ne reste plus que la part supportée par l’employeur pour l'assurance chômage, c'est-à-dire 4 % environ. 

Il s'agit de compenser l’augmentation de 1,7 point du taux de CSG survenue en début d'année. 

En fin de mois, le salaire est donc à la hausse. Une hausse de salaire net de 258 euros pour une personne au Smic. Les gains seront mentionnés sur les bulletins de paie en espèces sonnantes et trébuchantes, histoire de bien faire passer le message. 

Ces calculs ne valent que pour les salariés du privé : les indépendants ont des mesures spécifiques. Les fonctionnaires, eux, percevront de quoi compenser la hausse de CSG. 

En ce mois d'octobre, certains reçoivent aussi leurs avis d'impôts locaux. La taxe d'habitation sera allégée de 30 % pour les contribuables sous conditions de revenus.

Pour savoir si vous pouvez bénéficier de la baisse de la taxe d'habitation, allez sur le simulateur de la Direction générale des Finances publiques. 

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.