travail dimanche
travail dimanche © Maxppp

Le décret autorisant le travail dominical pour les magasins de bricolage va être publié le samedi 8 mars au Journal officiel. Le collectif de syndicats Clic-P entend obtenir sa suspension dans la semaine.

Après plusieurs semaines d'attente, le gouvernement a inscrit le bricolage sur la liste des catégories d'établissements ayant droit de déroger au repos dominical. Ce décret fait suite à un premier décret qui avait été retoqué par le conseil d'État au mois de février et qui autorisait cette dérogation pour une durée temporaire, jusqu'en juillet 2015.

Dans sa décision le conseil d'Etat regrettait alors que le décret ne soit que temporaire :

Une telle dérogation doit normalement avoir un caractère permanent, dans la mesure où elle a vocation à satisfaire des besoins pérennes du public.

Le ministère du travail a corrigé le tir en publiant un nouveau décret qui n'a plus de limite de temps. L'entourage de Michel Sapin que l'affaire n'est pas pour autant réglée définitivement. L'ouverture dominicale en général devra faire d'ici la fin de l'année l'objet d'une loi concertée.

Véronique Julia vous en dit plus sur ce nouveau décret :

###

Vers une nouvelle suspension du décret ?

Plusieurs syndicats opposés au travail du dimanche ne l'entendent pas de cette oreille. Le Clic-P, collectif de syndicats, conteste déjà ce nouveau décret et promet de déposer un nouveau recours dans la semaine pour en obtenir la suspension.

Comme le rappelaient Les Echos après la suspension du 1er décret, il est notamment reproché au gouvernement de ne pas avoir attendu qu'un accord soit signé dans la branche professionnelle du bricolage. Accord qui donnerait des garanties aux travailleurs du dimanche.

L'accord sur le travail dominical présenté aux syndicats :

travail dimanche
travail dimanche © Radio France
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.